Promo! Bâtir Un Foyer Heureux : Réussir Sa Vie De Famille - Du Choix Du Conjoint à L’éducation Des Enfants Expand

Bâtir Un Foyer Heureux : Réussir Sa Vie De Famille - Du Choix Du Conjoint à L’éducation Des Enfants

ori

Nouveau

Ce produit n'est plus en stock

8,55 €

TTC

9,50 € TTC

-10%

Aucun point de fidélité pour ce produit.

Encore 39,00 € de plus et obtenez la livraison gratuite!

Ce livre se compose, comme l’indique son titre, de deux volets étroitement liés l’un à l’autre : le premier, est consacré aux conditions et autres recommandations qui favorisent la bonne entente du couple musulman et le second, est consacré au fruit de cette belle entente.

Ce second chapitre englobe les traditions liées à la nassance de l’enfant, les rudiments qu’il faudrait connaître et inculquer aux enfants ainsi que les règles importantes à suivre pour une éducation réussite des enfants.

Nous avons ainsi rassemblé dans un seul livre les conseils des plus grands savants et érudits anciens et contemporains, pour ne citer que quelques-uns : Ibn Taymiyya, Ibn Al Qayyim Al-Jawziyya, Ach-Chawkânî, Ibn Kathîr, Muhammad Ibn 'Abdu-l-Wahhâb, Al-Albânî, Abû Bakr jâbir al-jazâirî, 'Abdu-r-Rahmân Âl-Chaykh...

Les hadiths et versets coraniques sont cités également en langue arabe vocalisée.

Extrait :

Chapitre I - Le bon ménage

Le choix du conjoint

Il est évident que le bon choix du conjoint favorise à la fois la stabilité du foyer et la bonne éducation des enfants. Dans cette optique, nous allons citer ici les principaux conseils prophétiques relatifs à ce point. Le critère essentiel

Abû Hurayra rapporte que le Prophète (s) a dit : «Les critères sur lesquels on se base (généralement) pour choisir une épouse sont au nombre de quatre : sa fortune, sa noblesse, sa beauté et sa piété. Empare-toi de la pieuse, malheur à toi !»

تُنْكَحُ الْمَرْأَةُ لِأَرْبَعٍ: لِمَالِهَا، وَلِحَسَبِهَا، وَلجَمَالِهَا، وَلِدِينِهَا، فَاظْفَرْ بِذَاتِ الدِّينِ، تَرِبَتْ يَدَاكَ.

L’expression arabe traduite par «malheur à toi» ne signifie pas toujours, comme l’expression française d’ailleurs, l’invocation contre quelqu’un. C’est une formule qu’on utilise généralement pour blâmer quelqu’un pour son mauvais choix. Dans ce hadith, le Prophète (s) blâme celui qui oserait préférer au critère de piété un autre critère .

Cependant, il ne faudrait pas comprendre de cela que l’islam blâme celui qui considère dans son mariage les critères de beauté, noblesse ou fortune. Le hadith ne fait que blâmer ceux qui relèguent le critère essentiel de piété à un second ordre.

Remarque

Certains auteurs citent en ce point deux hadiths quelque peu semblables à celui que nous avons cité mais qui sont, faudrait-il le souligner, foncièrement apocryphes . Le premier énonce : «Ne vous mariez pas aux femmes pour leur beauté, car leur beauté pourrait les pousser à la dépravation. Ne vous mariez pas à elles non plus pour leurs fortunes, car leurs fortunes pourraient les pousser à l’insolence. Cependant, mariez vous à elles pour leur piété. Même une esclave au nez percé qui est pieuse est préférable à celles-ci.» Le second énonce : «Celui qui épouse une femme pour son pouvoir, Allah ne fera que l’avilir. Celui qui épouse une femme pour sa fortune, Allah ne fera que l’appauvrir. Celui qui épouse une femme pour son aristocratie, Allah ne fera que l'abaisser. Mais celui qui épouse une femme pour se prémunir contre la tentation charnelle et raffermir ses liens de parenté, alors Allah bénira pour lui son épouse et le bénira pour elle.»

Abû Hurayra et Abû Hâtim attribuent au Prophète‹ ces propos : «Si un prétendant au mariage dont vous reconnaissez la piété et la bonne conduite s’avance à vous, alors consentez à sa demande. Si vous ne le faites pas, alors la tentation et la perversion se propageront sur la terre.»

إِذَا خَطَبَ إِلَيْكُمْ مَنْ تَرْضَوْنَ دِينَهُ وَخُلُقَهُ، فَزَوِّجُوهُ، إِلَّا تَفْعَلُوا، تَكُنْ فِتْنَةٌ فِي الأَرْضِ وَفَسَادٌ عَرِيضٌ.

Ce hadith incite les jeunes filles musulmanes ainsi que leurs parents à agréer la demande en mariage des hommes pieux et vertueux et il met en garde contre un état de déchéance où la religion et la vertu seraient reléguées au second plan. Dans ce sens, les conseils des érudits abondent. On rapporte que 'Âicha disait : «Le mariage est une forme de captivité ! Alors, que l’un de vous considère bien à qui il donne sa bien-aimée.» Al-Hasan Ibn 'Alî disait : «Accordez vos filles aux hommes pieux. S’ils les aiment, ils les dorloteront, et s’ils ne les aiment pas, ils ne les opprimeront pas.» Ach-Cha'bî disait : «Celui qui consent à donner sa fille à un dépravé aura contribué à sa perte.»

...


 

     


 
Auteur : Cheikh Cherif Zahar
 
Type de produit : Livre
 
Nombre de pages : 192
 
Modèle ou Format : 14,80 x 21 cm
 
Editeur :Orientica
 
Langue : français - arabe

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Accpeter

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.